Francese

Le projet de Riace est devenu au fil du temps le symbole d'un accueil digne et généreux, en Italie comme à l’étranger. Ce n’est pas un hasard si le maire Domenico Lucano a été placé par la prestigieuse revue « Fortune, » dans la liste des 50 personnes les plus influentes du monde (le seul italien à y figurer, d'ailleurs). Beaucoup de publications racontent l’histoire de Riace. Beaucoup de documentaires aussi, dont le célèbre court métrage « il volo » (le Vol) de Wim Wenders, tourné en 2008, et la fiction, tournée pour la télévision en 2017, « Le monde entier est un village » avec Beppe Fiorello, une production Picomedia et Rai Fiction. Avec ses projets liés à l’accueil, ce petit bourg calabrais de 1800 habitants a réussi à inverser la tendance qui a mené les villages de cette région au dépeuplement et à l’abandon. A Riace on a ouvert des ateliers artisanaux et on a démarré des activités qui ont redonné vie au village, et une bonne qualité de vie. Riace, et le message positif qu’il véhicule, fait peur à l’Italie et à l’Europe, qui lui ont déclaré la guerre pour le réduire au silence. Nous refusons cette issue et nous voulons contribuer à ce que les activités puissent redémarrer et se pérenniser, malgré les coups-bas de l’État italien. Nous souhaitons que les ateliers où les migrants et les habitants de Riace travaillaient de concert puissent rouvrir, ainsi que le restaurant, la ferme pédagogique et les structures vouées au tourisme solidaire, de façon à remettre sur pied une petite économie locale capable de s’autonomiser. C’est un pari difficile, certes. Pour le gagner nous avons misé sur cette Fondation, une fondation en devenir qui s’appellera « Ce fut le vent ». Car presque tous les récits du maire Domenico Lucano sur l’histoire de Riace commencent par cette phrase, évoquant le vent qui avait poussé un voilier chargé de réfugiés kurdes sur la plage du village en 1998 et qui fut le premier acteur de cette épopée. Cette fondation servira à collecter les soutiens solidaires venus de partout, car c’est une réelle volonté internationale qui souhaite la renaissance de Riace. Le Comité promoteur de cette fondation lance un appel à don pour pouvoir rapidement réunir la somme de cent mille euros, qui constitue la dotation de départ minimum légalement nécessaire pour sa création. Des contributions nous sont déjà parvenues et nous comptons sur la générosité de tous pour pouvoir continuer.

Pour les contacts, notre email est: fondazioneriaceestatoilvento@gmail.com

Pour les donations sur le compte de la Banca Etica : "Comitato é stato il vento" - IBAN IT48P0501801000000016787921

Allegati